English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 2 janvier 1773
Bonne année !
J`ai oublié, la dernière fois, de vous souhaiter le nouvel an. En effet, j`étais non seulement pressé, mais également distrait et ailleurs par la pensée, car j`écrivais juste avant de me rendre au théâtre. L`opéra s`est bien passé, malgré divers incidents contrariants qui se sont produits le premier soir. D`abord, l`opéra, qui commence généralement une heure après l`Angélus, n`a débuté que 3 heures plus tard, c`est-à-dire vers 8 heures seulement, à l`heure allemande, pour ne se terminer qu`à 2 heures du matin. L`archiduc, qui n`avait fini de déjeuner que peu avant l`Angélus, avait encore à écrire de sa propre main 5 lettres de vœux de nouvel an à S. M. l`Empereur et à l`Impératrice, et N.B. : il écrit très lentement.
Imagine-toi maintenant le théâtre si plein, dès 5 heures et demie, que personne ne pouvait plus y trouver de place. Les chanteurs et chanteuses sont toujours dans les affres, le premier soir, d`avoir à se produire devant un public si distingué. Et durant 3 heures, leur inquiétude ne fit qu`augmenter. L`orchestre et le public impatients et échauffés durent attendre - en partie debout - que l`opéra puisse commencer.
Deuxièmement, il faut savoir que le ténor que nous avons dû engager est un chanteur d`une église de Lodi, qui ne s`est jamais produit sur une scène aussi prestigieuse ; il n`a joué un rôle de primo tenore que deux fois à Lodi et n`a été engagé que 8 jours avant la création de l`opéra. Dans le premier air de la prima donna, celle-ci le pousse à faire un mouvement de colère ; il exagéra tellement ce geste qu`il sembla vouloir la gifler ou lui arracher le nez avec son poing, ce qui fit rire le public. Dans le feu de l`action, Sigra. De Amicis ne remarqua pas tout de suite pourquoi le public riait ; elle se crut visée et ne comprit tout d`abord pas de qui on se moquait, si bien qu`elle chanta mal toute la soirée, d`autant plus que la jalousie s`en mêla car l`archiduchesse se mettait à applaudir dès que le primo uomo paraissait sur scène. C`était un tour du castrat : il s`était arrangé pour qu`on rapporte à l`archiduchesse qu`il avait un tel trac qu`il ne serait pas en état de chanter, à moins que la cour ne lui donne du courage en l`applaudissant. Pour consoler la De Amicis, Leurs Altesses Royales footnote1 la convièrent à la cour dès le lendemain et lui accordèrent une audience d`une heure entière ; c`est alors seulement que l`opéra commença à bien marcher. Le théâtre est d`habitude assez vide pour le premier opéra de la saison, mais il a été si bondé les 6 premiers soirs (aujourd`hui a lieu la septième représentation) qu`on pouvait à peine s`y glisser. La prima donna remporte généralement le plus grand succès et doit bisser ses airs. Madame d`Asti, chez qui j`écris à présent, vous adresse ses compliments et vous souhaite une bonne année. Nous faisons nos compliments à tous nos bons amis à la maison et au-dehors ; nous vous embrassons des 1 000 000 de fois et je suis le vieux
Mzt.

Wolfgang vous adresse ses compliments tout particuliers, nous sommes en bonne santé, Dieu soit loué.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 275 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.