English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 16 novembre 1771
J`ai bien reçu ta lettre du 8 novembre ; je pensais avec certitude partir le 18, mais Son Altesse Royale l`Archiduc veut encore nous accorder une audience à son retour de Varèse dans 8 jours. Notre séjour ici se verra donc certainement rallongé d`une dizaine de jours. Patience ! nous nous reverrons bientôt, avec la grâce de Dieu. Nous sommes en bonne santé, Dieu merci. Nous regrettons tous deux la pitoyable situation dans laquelle se trouve M. v. Vogt et avons tous deux prié Dieu pour lui. Si, comme je l`espère, il est encore en vie, nous lui faisons nos compliments, lui souhaitons prompt rétablissement et de se remettre à la volonté de Dieu, Remercie tous nos bons amis et amies pour leurs sincères félicitations. Je suis redevable d`une réponse à M. von Hefner, je le remercie humblement en attendant et lui fais mes compl. -
J`ai la tête pleine et dois réfléchir à bien des choses que vous ne pouvez vous imaginer. Il est vrai que la Serenata a remporté un succès extraordinaire, mais je doute fort que S. Gr. Notre Prince se souvienne de Wolfgang lorsqu`un poste sera vacant. - Je dois m`arrêter maintenant pour écrire encore à Vérone. Adresse désormais ton courrier dans cette ville, chez l`Illmo Sigr. Pietro Lugiati qui me le fera remettre. Adieu, nous vous embrassons toutes deux 10 000 000 000 de fois et je suis ton vieux
Mozart.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 256 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.