English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 9 novembre 1771
Je t`écris en hâte pour te dire que j`ai bien reçu les félicitations et le paquet de toutes les lettres. Wolfgang pourra remercier tout le monde de vive voix, à la fin du mois, si Dieu le veut, ou dans les premiers jours de décembre. Je suis tout à fait remis, Dieu merci. Nous avons déjeuné hier chez S. E. le Cte Firmian en compagnie de M. Hasse, et Wolfgang ainsi que ce dernier ont reçu de beaux cadeaux pour leurs compositions. En plus de ce qu`ils ont touché en espèces, on a offert une tabatière à M. Hasse et une montre sertie de diamants footnote1 à Wolfgang.
Je t`ai rappelé dans ma dernière lettre de ne plus m`écrire à Milan mais à Vérone. Je te dirai de cette ville si nous allons quelques jours à Padoue ou si nous rentrons directement à la maison. Si par hasard tu restais un jour sans recevoir de lettre, cela signifierait que je suis en route et n`ai pu écrire. Addio, nous vous embrassons 10 000 000 de fois et je suis ton vieux
Mozart

POST-SCRIPTUM DE MOZART À SA SŒUR :

Sœur chérie !
Baise pour moi la main de maman et fais mes compliments à tous nos bons amis et amies. Je remercie rapidement tous ceux qui m`ont félicité et le ferai mieux de vive voix. Adieu.
Wolfgang
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 255 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.