English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 12 octobre 1771
L`aumônier Troger vous a un peu trop mis l`eau à la bouche en vous parlant de l`Italie. Bien sûr, quiconque n`a pas encore découvert ce que vous avez vu dans le monde y trouve certes maintes choses à voir ; mais pour vous, ce ne sont plus des sujets d`étonnement, et l`Italie ne disparaîtra pas. Oui, ce qu`on veut voir maintenant, il faut le voler et souvent le voir dans un inconfort extrême et peut-être même au péril de sa vie pour prix de sa curiosité. Lorsque j`aurai plus de temps, je vous en écrirai plus sur l`une ou l`autre chose. La majorité des festivités vise à amuser le peuple. Des courses de chevaux, un jardin dans une vaste rue avec des allées de verdure, une grande quantité de nourriture distribuée au peuple, 100 paysannes données en mariage auront un repas de noces gratuit qui sera pris dans les allées en question ; telles sont les choses qui coûteront peut-être un bras ou une jambe à ceux qui veulent les voir. L`archiduc, sa fiancée, la cour, le théâtre, etc., demeurent en place, vous aurez toujours le temps de les voir.
Hier a eu lieu la 4e répétition de la Serenata, au théâtre, demain, il y aura la 7e de Sigr. Sassone, et lundi, la dernière de l`œuvre de Wolfgang, à cause des ensembles, etc.
Le baron Dupin a accompagné Nannerl au violon, à ce qu`il nous a dit. Le duc d`York est déjà ici, tout comme le prince de Saxe-Gotha. Le prince héréditaire - c`est-à-dire le père - et la mère de la princesse fiancée sont également arrivés, tout comme le comte Saurau. Tout fourmille actuellement, et on n`assistera à toutes les festivités qu`en acceptant bien des désagréments.
On a émis des règlements admirables : ainsi, le peuple n`aura pas le droit de porter la dague ni aucune autre arme, les gens seront contrôlés aux portes de la ville et les propriétaires devront remettre une liste des personnes qui habitent chez eux à une commission spécialement instaurée à cet effet. Personne ne pourra sortir la nuit sans lumière, des soldats et sbirri patrouillent dans toute la ville, des hussards aux alentours, etc., etc.
Il faut avoir des billets pour entrer à l`opéra, à la Serenata, au bal, au banquet de la cour et à tous les autres spectacles. Je dois clore car nous avons encore à corriger les 2 partitions de la Serenata : nous avons dû faire effectuer des copies en toute hâte pour S. M. l`Empereur et pour l`archiduc ; elles devront ensuite être reliées, mais de nombreuses erreurs sont à corriger car les copistes italiens font énormément de fautes. Nous vous embrassons toutes deux 100 000 fois et je suis ton vieux
Mozart
Nos compliments à tous. -
L`archiduc arrive le 15 au soir. Puis aura lieu le mariage, ensuite, baisemain à la cour, puis 2 heures de musique, banquet, etc. - Le 16, opera, le 17, Serenata. Les 18, 19, 20, rien car c`est l`anniversaire de la mort de S. M. l`Empereur. Lundi, Serenata, etc., etc.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 249 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.