English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Venise, le 1er mars 1771
Nous sommes, Dieu merci, en bonne santé et sommes toujours invités à droite et à gauche. Par conséquent, nous avons toujours les gondoles de ces nobles personnes devant chez nous et allons tous les jours sur le Canal Grande. Nous partirons de Venise 8 jours plus tard que je ne pensais et devrons nous arrêter 2 à 3 jours à Vicence, car l`évêque de cette ville, de la famille Cornaro, ne veut pas nous laisser passer par sa ville sans nous inviter à déjeuner, et bien plus, sans que nous nous arrêtions au moins quelques jours chez lui. Nous resterons également 3 jours à Vérone et y demeurerons peut-être même 24 heures de plus. Nous serons néanmoins de retour à Salzbourg pour Pâques, si rien de fâcheux ne survient, ce qu`à Dieu ne plaise. Je regrette seulement que nous devions faire ce voyage par de sombres jours de jeûne. Peut-être arriverons-nous à Reichenhall le Vendredi saint, pour y entendre l`opéra de la Passion qu`on y donne habituellement. Je t`expliquerai longuement combien l`Arsenal, les églises et les Ospedali me plaisent, et toutes les autres choses, etc., oui, Venise en son entier. En attendant, je peux te dire qu`il y a de belles choses extraordinaires à voir. De par ma plume et l`encre, tu peux constater que je t`écris de chez M. Wider, chez qui j`ai reçu ta lettre et l`envoi de M. Adlgasser. Fais nos compliments à M. Adlgasser et à sa femme, je vais tout me procurer et lui répondrai de vive voix. Pour ce qui est de l`opéra, nous ne l`apporterons pas encore avec nous, car il est encore entre les mains du copiste qui, comme tous les copistes en Italie, garde l`original par-devers soi tant qu`il peut en tirer quelque gain, afin d`être sûr de le posséder lui seul. Lorsque nous avons quitté Milan, le copiste devait en faire 5 copies complètes : 1 pour l`imprésario, 2 pour Vienne, 1 pour la duchesse de Parme et 1 pour la cour de Lisbonne, sans parler des airs séparés ; et qui sait s`il n`a pas reçu d`autres commandes entre-temps. Il m`a déjà dit là-bas que je ne devais pas espérer l`avoir avant Pâques. Et entre-temps, j`espère être à Salzbourg. On me l`enverra alors de Milan à Salzbourg. Pour ce qui est du taffetas, vous en aurez toutes les deux. Nous déjeunons aujourd`hui encore chez M. Wider qui, lorsque nous ne sommes invités nulle part ailleurs, nous a toujours à sa table. Il vous fait ses compliments ainsi que sa famille, et je lui suis extrêmement redevable. Mardi prochain, nous aurons une grande académie . footnote1 Le dimanche précédent, nous serons chez l`envoyé impérial et lundi, chez S. E. Maffei, chez qui était le maître de chapelle Bocelli, etc. - Addio, portez-vous bien, nous vous embrassons 100 000 fois - je suis ton vieux
Mozart

À tous nos amis et amies à la maison et au-dehors bien des choses.
Sa Grâce princ. aura sans doute reçu ma lettre pour son anniversaire footnote2 ? -
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 233 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.