English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 22 décembre 1770
Joyeuse nouvelle année !
J`écrirai certes encore une fois cette année, avec l`aide de Dieu, mais la lettre arrivera quelques jours après le nouvel an. Le 19 a eu lieu la première répétition au théâtre, après celle du 17 dans la salle de la Redoute ; cela a bien marché, Dieu merci. Hier soir, nous avons répété les récitatifs, et ce soir, après l`Ave Maria, nous aurons une deuxième répétition au théâtre, puis lundi la répétition générale. Tu sais donc maintenant, d`après ma dernière lettre et celle-ci, qu`il y a eu en tout 5 répétitions, c`est-à-dire une avec quelques violons seulement, une grande dans la salle de la Redoute et 3 au théâtre. Je te dirai immédiatement comment s`est passée la soirée du 26. Je suis rassuré de constater que tant les chanteurs que l`orchestre sont contents ; j`ai, Dieu merci, moi aussi des oreilles. Je me suis tenu tout au fond, à la répétition, sous la porte d`entrée principale, pour mieux entendre de loin. Peut-être mes oreilles ont-elles été trop partisanes ! Mais entre-temps, nous constatons que nos bons amis sont joyeux et heureux, et félicitent mon fils de bon cœur ; en revanche, les médisants sont maintenant muets. Les plus grands maîtres de chapelle de cette ville, et les plus en vogue, sont nos véritables amis, comme Sgr. Fioroni et Sammartini, de même que Lampugnani, Piazza, Colombo, etc. Par suite, l`envie ou plutôt l`incrédulité et les préjugés défavorables que certains compositeurs éprouvaient envers notre fils ne peuvent guère nous nuire, du moins j`espère que nous ne subirons pas le mauvais sort de Sgr. Jommelli, dont le deuxième opéra à Naples a été à tel point anéanti qu`on veut maintenant le remplacer par un autre. C`est pourtant un maître très célèbre, dont les Italiens font grand bruit. Mais aussi il a été un peu fou de vouloir écrire 2 opéras en un an pour le même théâtre, d`autant plus qu`il aurait dû remarquer que le premier (que nous avons vu) n`avait pas remporté un grand succès. Maintenant, vous savez au moins qu`à partir du 26, nous serons tous les soirs à l`opéra, une heure après l`Ave Maria et jusqu`à 11 ou 12 heures, sauf le vendredi. Dans 15 jours au plus tard, je pourrai vous rendre compte de mon voyage à Turin. Puis nous partirons rapidement par étapes, afin de passer les derniers jours du carnaval à Venise. Fais suivre les lettres de M. Haffner à un ami de Venise, footnote1 et dis-moi qui les a. Entre-temps, j`espère entendre parler d`un appartement privé sûr, N.B. : un appartement sûr. Car je n`ai pas envie de descendre à l`auberge, si ce n`est pas indispensable. Portez-vous bien toutes les deux, nous vous embrassons bien 100 000 fois et je suis toujours ton vieux
Mozart

Nos compliments à tous nos amis et amies, et une bonne nouvelle année.
Vous pouvez vous imaginer Wolfgang en habit écarlate avec des galons dorés et une doublure de satin bleu. Le tailleur se met au travail aujourd`hui. Il portera cet habit les 3 premiers soirs, lorsqu`il sera au clavier. L`habit qui a été fait à Salzbourg est trop court d`une bonne main, trop étroit et trop petit.

POST-SCRIPTUM DE MOZART À SA SŒUR :

*

Demande autour de toi à Salzbourg si l`on connaît cette symphonie de Misliweczek, footnote2 car si on ne l`a pas, nous l`apporterons.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 224 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.