English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?><TEI.2><teiHeader><fileDesc> <titleStmt><title>In Mozart's Words (The letters from Italy): Letter 218</title> <respStmt> <resp>Annotations: Cliff Eisen, King's College, London</resp> <resp>XML-tagging of citations in the text: Claudia Pignato e Patrizia Rebulla, Castaliamusic</resp> <resp>Conversion to TEI XML: Michael Pidd, Humanities Research Institute, University of Sheffield</resp> <resp>Full credits available at: http://letters.mozartways.com</resp> </respStmt> </titleStmt> <publicationStmt> <publisher>Humanities Research Institute, University of Sheffield</publisher> <pubPlace>Sheffield, United Kingdom</pubPlace> <date>2011</date> <availability><p>This transcription can be freely distributed for non-commercial purposes on condition that it is accompanied by this header information identifying its origin and authors. Permission must be received for subsequent distribution in print or for commercial uses. Please go to https://www.dhi.ac.uk for more information.</p></availability> </publicationStmt> </fileDesc> <encodingDesc> <projectDesc> <p>Funder: EU Culture Programme (2007-2013)</p> <p>Project Team: Maria Majno (Europaische Mozart Way Ee.V); Cliff Eisen (King's College London - Dept of Music); Patrizia Rebulla (Comune di Milano - Settore Cultura) Stadt Augsburg - Kulturburo; HRI Digital, Humanities Research Institute (Univ. of Sheffield)</p> <p>Annotations: Cliff Eisen, King's College, London</p> <p>XML-tagging of citations in the text: Claudia Pignato e Patrizia Rebulla, Castaliamusic</p> <p>Conversion to TEI XML: Michael Pidd, Humanities Research Institute, University of Sheffield</p> <p>Full project credits available at: http://letters.mozartways.com</p> </projectDesc> </encodingDesc> <profileDesc> <langUsage id="fra"> <language>fra</language> </langUsage> </profileDesc></teiHeader><text><body><div type="letter"><div type="header"><hi rend="bold">218. <name type="person" id="2022" ref="3751">LEOPOLD MOZART</name> À SA <name type="person" id="2023" ref="3753">FEMME</name> À <name type="place" id="2024" ref="47">SALZBOURG</name></hi></div><div type="date-and-place"><lb/> <name type="place" id="2027" ref="89">Milan</name>, le 10 novembre 1770</div>J`ai bien reçu les œuvres mélangées <ref type="footnote" id="fn0" n="1"></ref> de nos bons amis, et nous sommes très heureux que vous vous soyez bien amusées à <name type="place" id="2028" ref="134">Triebenbach</name> <ref type="footnote" id="fn1" n="2"></ref> ; redis à Mme von <name type="person" id="2029" ref="4162">Schiedenhofen</name> et à M. son digne <name type="person" id="2030" ref="4081">fils</name> nos remerciements et fais-leur nos compliments. De même remercions-nous tous les deux tous nos amis, <hi rend="italic">in optima forma</hi>, pour le plaisir que nous avons eu à lire leurs lettres et la <hi rend="italic">poesie</hi> qui surpasse de beaucoup celle des poètes allemands, et nous leurs faisons nos compliments sincères. Nous souhaitons à M. <name type="person" id="2031" ref="4049">Spitzeder</name> 1 000 et 1 000 vœux de bonheur et toute une chambrée d`enfants, puisqu`à <name type="place" id="2032" ref="47">Salzb.</name>, tout augmente toujours. Comment s`appelle donc sa nouvelle <name type="person" id="2033" ref="1620">femme</name> ? - Est-ce que je la connais ? - je crois que oui ! Je crains seulement qu`il se soit ruiné la santé à force de danser le jour de son mariage, et il se sera un peu trop échauffé. Si nos bons amis écrivaient de temps en temps des plaisanteries dans tes lettres, ils feraient une bonne action, car Wolfgang est maintenant occupé à des choses sérieuses qui le rendent, par suite, très sérieux lui-même ; et je suis heureux quand il lui tombe sous la main quelque chose d`amusant. J`espère par ailleurs que mes amis m`auront pardonné de n`écrire à personne. J`ai maintenant moins que jamais l`esprit à cela et tu t`étonneras, avec le temps, d`apprendre quelles attaques nous avons dû repousser, ce qui exige présence d`esprit et réflexion constante. Nous avons, Dieu merci, remporté la première <hi rend="italic">bataille</hi> et avons abattu un ennemi qui apportait à la maison de la <hi rend="italic"><name type="person" id="2034" ref="880">prima donna</name></hi> tous les airs qu`elle doit chanter dans notre <name type="work" id="2035" ref="385">opéra</name> et voulait la persuader de ne chanter aucun des airs de Wolfgang . <ref type="footnote" id="fn2" n="3"></ref> Nous les avons tous vus, ce sont tous de nouveaux airs, mais ni elle ni nous ne savons qui les a composés. Elle a toutefois repoussé ce méchant homme et est transportée de joie par les airs que Wolfgang a écrits à sa demande et selon ses désirs. Il en est de même de M. <name type="person" id="2036" ref="3405">Lampugnani</name> qui travaille le rôle avec elle et ne sait comment louer les airs de Wolfgang. Aujourd`hui, alors que nous lui avons rendu visite, <name type="person" id="2037" ref="880">elle</name> était en train d`étudier le premier <name type="work" id="2038" ref="703">air</name> avec le <name type="person" id="2039" ref="3405">maître</name>. Mais un autre orage se dessine dans le ciel théâtral, et nous le voyons déjà venir de loin . <ref type="footnote" id="fn3" n="4"></ref> Cependant, avec l`aide de Dieu et la bonne méthode, nous parviendrons à nos fins. Tu ne dois pas t`étonner de cela, ce sont des choses inévitables qui arrivent aussi aux plus grands maîtres. Tant que nous restons en bonne santé et ne sommes pas constipés, le reste n`a aucune signification, il ne faut pas prendre cela trop à cœur. Avec le temps, tu apprendras tout. Il pleut ici la plupart du temps et il y a de forts brouillards ; s`il fait beau un jour, ils retombent le lendemain. Nous vous embrassons toutes deux 1 000 000 de fois et faisons nos compliments à nos amis et amies à la maison et au-dehors, et je demeure ton vieux<lb/>Leop. Mozart<lb/><lb/>Je ne sais pas si je t`ai écrit que M. <name type="person" id="2040" ref="3303">Kreusser</name>, le jeune, nous a rendu visite à <name type="place" id="2041" ref="79">Bologne</name>. Le jeune <name type="person" id="2042" ref="3303">Kreusser</name> d`<name type="place" id="2043" ref="28">Amsterdam</name>, dont le <name type="person" id="2044" ref="3304">frère</name> dirige les premiers violons, qui venait toujours nous voir et voulait partir avec nous. Il nous a cherchés à <name type="place" id="2045" ref="129">Rome</name> et à <name type="place" id="2046" ref="61">Naples</name>, mais nous étions chaque fois déjà partis. Il retourne maintenant en Hollande par <name type="place" id="2047" ref="96">Turin</name> et <name type="place" id="2048" ref="56">Paris</name>, et vous fait ses compliments à toutes deux.<lb/>Je reçois à l`instant ta lettre du 2 nov. Si tu n`as pas envoyé les 2 <hi rend="italic"><name type="work" id="2049" ref="3">Écoles de violon</name></hi>, <hi rend="underline">garde-les maintenant, et ne les expédie pas</hi>. M. le docteur <name type="person" id="2050" ref="684">Bridi</name> de <name type="place" id="2051" ref="80">Rovereto</name> est lui-même un bon <hi rend="italic">clavieriste</hi>. Je connais bien sûr très bien M. le Cte <name type="person" id="2052" ref="1025">Castelbarco</name>. Je t`écris ces lignes de chez M. l`<name type="person" id="2053" ref="2114">intendant</name> de la Maison <name type="person" id="2054" ref="1836">Firmian</name>.</div><div type="footnotes"><div type="footnotetext" id="fn0"> Here Leopold refers to the congratulations on his birthday (14 November)/nameday (15 November) </div> <div type="footnotetext" id="fn1"> The summer house of the <name type="person" id="002025" ref="004217">Schiedenhofen</name> family </div> <div type="footnotetext" id="fn2"> Presumably Quirino <name type="person" id="002026" ref="002051">Gasparini</name>. In the end, Gasparini did apparently manage to smuggle the aria `Vado incontro al fato estremo` into the opera; the version of this aria published in the Neue Mozart-Ausgabe, and present in the earliest sources, is not by Mozart but by Gasparini</div> <div type="footnotetext" id="fn3"> See letter 219</div></div></body></text></TEI.2>
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.