English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

[Innsbruck] dimanche soir, je pense le 17 décembre [1769], je n`ai plus de calendrier de cette année.
S. E. M. le comte Spaur (le frère de notre chanoine de la cathédrale), après que je lui eus fait part de mon arrivée par mon domestique de louage, a non seulement envoyé son valet me faire ses compliments, mais m`a aussi fait dire qu`il nous ferait prendre samedi à 2 heures de l`après-midi et m`a reçu fort gracieusement ainsi que son épouse. Il a également mis sa voiture à ma disposition et je m`en suis servi. Dimanche matin, j`ai reçu de lui un billet par lequel il nous invitait le soir, à 5 heures, à un concert donné chez S. E. le comte Leopold Künigl. Je me servis entre-temps de sa voiture et me rendis 2 fois chez M. v. Kahlhammer et ensuite chez le Bon Cristiani, où je m`entretiens 3 quarts d`heure durant de toutes sortes de choses, puis chez S. E. le Bon Enzenberg, et enfin, à 5 heures, au concert. On a donné à Wolfgang un très beau concerto qu`il a déchiffré à première lecture. footnote1 Nous avons été reçus avec tous les honneurs possibles, comme d`habitude, et avons été raccompagnés à la maison par S. E. le Cte Spaur en personne. Nous sommes tout à fait satisfaits. Je pense faire demain mes bagages, ce qui sera rapide, car je n`ai guère défait de valises, et pense partir mardi, footnote2 si Dieu le veut. Remercie bien respectueusement M. v. Schiedenhofen de ma part, tant pour les lettres de recommandation que pour les excuses qu`il a présentées en mon nom et qui étaient vraiment fondées. footnote3 Qu`il remercie pour moi M. Major et lui fasse mes compliments. J`écrirai personnellement à M. v. Schiedenhofen dès que j`en aurai le temps. J`espère que vous êtes tous en bonne santé et réécrirai de Bozen. Garde toutes les lettres. J`ai oublié à la maison les parties séparées de l`opéra et les parties de violon, et n`ai pris que la partition d`orchestre. Nous avons aussi oublié certains airs pour Wolfgang ; c`est toutefois sans importance, on nous en propose suffisamment. footnote4 Un certain comte Attems va venir à Salzbourg avec sa femme ; nous l`avons rencontré ici, il a fait ses études à Salzbourg il y a bon nombre d`années et est une vieille connaissance. Peut-être vous rendra-t-il visite pour que Nannerl lui joue quelque chose. Je t`embrasse mille fois ainsi que Nannerl, adieu ! Mes compliments à tous nos bons amis et amies. Je suis le vieux
Mzt

[ Nous avons reçu douze ducats comme présent. ]
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 149 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.