English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Bologne, le 8 septembre 1770
J`ai bien reçu ta lettre du 24 août, de même auras-tu, j`espère, reçu les miennes des 21, 25 août et 1er septembre.
M. Prinsecchi n`a pas encore reçu l`École de violon, et je voudrais qu`on en fasse parvenir encore, de la même façon, 2 ex. dans un ballot de tissu de coton ou à l`occasion du prochain marché de la St-André footnote1 à Bozen, pour être remis au commerçant de Bologne qui le remettrait ici à M. Prinsecchi. Car M. Prinsecchi ne va jamais à Bozen, mais d`autres commerçants de Bologne s`y rendent.
N`oublie pas de m`écrire en détail quels conseillers ecclésiastiques sont arrivés à Salzb., ce qui se passe à ce congrès footnote2 et où il se tient. Si tu ne peux pas l`écrire, demande à M. Johannes Hag. ou à M. Joseph de le faire.
Je répondrai en son temps au reste de ce que tu m`as écrit. Nous sommes encore à la campagne et jusqu`à maintenant, Dieu merci, en bonne santé. J`ai écrit à Milan pour demander si notre appartement y est prêt et qu`on nous en réserve un car nous arriverons un mois plus tôt, c`est-à-dire au plus tard fin octobre au lieu de début novembre. Comme je n`ai pas pu visiter Livourne, je ferai un petit voyage aux îles Borromées à partir de Milan. Ce n`est pas loin et digne d`être vu.
A-t-on envoyé quelques livres à M. Otto à Francfort ? - Il est grand temps. S`ils n`ont pas été envoyés et qu`il soit trop tard pour que M. Wallner en emporte une certaine quantité, au moins 15 ex., ou qu`il les fasse partir avant lui, il faudrait écrire tout de suite à M. Johann Jakob Lotter, imprimeur et éditeur de musique à Augsbourg, non loin du Vogltor, en lui commandant d`en envoyer immédiatement 24 ex. à M. David Otto, organiste chez les cordeliers, domicilié non loin du Leonardstor à Francfort-sur-le-Main, afin qu`ils y arrivent pour la foire de Francfort. Tu recevras cette lettre le 15 ; il faut donc que tu écrives dès le 17, M. Lotter recevra ta lettre le 19 et pourra tout de suite faire quelque chose. Mais si, comme je l`espère, des livres ont été envoyés à Francfort puisque je t`ai dit mon étonnement que tu poses la question, et que tu aurais dû ou pu voir d`après la lettre de M. Otto et les spécifications que j`ai laissées à la maison qu`il avait payé tous les livres reçus, et que j`ai donc ordonné de Naples qu`on lui en envoie quelques-uns, si donc on lui en a déjà envoyé quelques-uns, on peut malgré tout en redonner 6 ex. à M. Wallner, ou autant qu`il peut en prendre. Je ne peux pas penser à tout et je croyais que vous organiseriez ce genre de choses à la maison, que vous y penseriez, me le rappelleriez de temps en temps, et poursuivriez consciencieusement nos intérêts, puisque vous savez à combien de choses je dois penser. Et N.B. : Francfort est l`un des meilleurs endroits.
Réponds-moi en détail là-dessus dans ta prochaine lettre, afin que je puisse écrire moi-même à M. Otto et lui dire combien d`exempl. on lui envoie, ou lui a envoyé. Je dois de toute façon lui écrire pour lui dire qu`il me doit encore 2 fl. sur le dernier règlement. J`attends donc cette réponse. Nous vous embrassons 1 000 fois toutes deux, et je suis ton vieux
Leop Mozart

Nos compliments à tous nos amis et amies à la maison et au-dehors.

POST-SCRIPTUM DE MOZART À SA SŒUR :

Afin de ne pas manquer à mes devoirs, je veux écrire aussi quelques mots. Je te prie de me dire à quelles confréries j`appartiens et de me faire savoir quelles prières il est nécessaire de dire. Je lis en ce moment Télémaque footnote3 et en suis déjà à la seconde partie. Entre-temps, adieu.
Baise la main de maman pour moi.
Wolfgang Mozart.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 207 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.