English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Bologne, le 1er septembre 1770
Tu auras reçu ma lettre du 25 août. Non seulement nous sommes encore à la campagne chez S. E. le Cte Pallavicini, mais nous resterons selon toute vraisemblance encore quelque temps ici et irons directement à Milan en passant par Parme. Je regrette de ne pouvoir visiter Livourne mais ai toujours l`espoir de voir Gênes. Si nous avons le temps et que j`en ai envie, cela peut se faire à partir de Milan. Ma jambe m`a retenu longtemps à Bologne, et maintenant vient le moment où nous devons penser aux récitatifs, etc., de l`opéra, et non pas à un long voyage et à des séjours en des lieux divers. Quand on se déplace et voyage d`un lieu à l`autre, on ne peut rien faire, on a trop peu de temps ou même pas du tout. De plus, voici la saison où tout le monde se rend à la campagne et où les gens de qualité ne sont plus en ville. Nous arriverons donc un peu plus tôt à Milan, peut-être un mois plus tôt que nous le devrions. Continue à écrire à Bologne. Le 30, S. E. nous a conduits en ville et nous a laissé son carrosse et son serviteur, pour que nous puissions assister au service religieux et aux vêpres de l`Accademia Filarmonica, musique écrite par 10 compositeurs différents : l`un avait composé le Kyrie et le Gloria, un autre le Credo, etc., et chaque psaume des vêpres était d`un maître de chapelle différent. Chacun dirigea sa propre composition, mais ils devaient tous être membres de l`Académie . footnote1 À midi, nous avons déjeuné chez M. Prinsechi qui nous a merveilleusement reçus. Je te prie de le souligner devant M. le commerçant Haffner, à qui tu feras mes compliments. Nous avons un temps très doux et la canicule est passée. Il y a quelques jours, nous avons eu un orage, une pluie étonnante et une humidité empêchant de respirer. C`était aussi la fin de la chaleur. Je suis très triste d`apprendre que tout augmente à Salzb.. Que deviendrons-nous, nous qui devons vivre de notre salaire mensuel ? - Et l`Électorat de Bavière veut nommer un archevêque à Munich ? - Quelle idée ! - Et qui sera-t-il ? - sans doute l`évêque de Freising ? - car sinon, le prince électeur devrait s`enquérir de moyens pour créer des revenus à un nouvel archevêque ; et où les prendre sans en léser un autre ? - On connaîtra depuis longtemps à Salzb. le résumé des réflexions ou le Sententiarium arrêté par l`Université de Vienne.
Nombre de choses ne plairont guère à la cour de Rome, surtout la constatation que le Consilium prévaut sur le pape, ce qui revient à dire que le pape n`est pas infaillible. Nous vivons en un siècle où, si nous survivons encore un peu, nous découvrirons bien des nouveautés.
Wolfgang a lu avec plaisir le long compte rendu de Nannerl. Il est sorti en voiture avec S. E. la Comtesse et ne peut donc pas écrire. Je suis resté à la maison car je dois encore adresser une lettre à Milan. Je dois donc m`arrêter. Nous vous embrassons 1 000 fois toutes les deux et je suis le vieux
Leop. Mozart

Nos compliments à tous nos amis et amies à la maison et au-dehors.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 206 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.