English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Milan, le 15 décembre 1770
La première répétition avec instruments a eu lieu le 12, mais avec 16 personnes seulement, pour voir si tout était bien écrit. Le 17 aura lieu la première répétition avec tout l`orchestre, qui est constitué de 14 premiers et 14 seconds violons, donc de 28 violons, 2 claviers, 6 contrebasses, 2 violoncelles, 2 bassons, 6 altos, 2 hautbois et 2 flûtes traversières qui jouent ensemble les parties de 4 hautbois, là où il n`y a pas de flûtes, 4 cors de chasse et 2 trompettes, donc en tout 60 personnes. Avant que la première répétition ait eu lieu, avec le petit orchestre, il n`a pas manqué de gens pour annoncer à l`avance de manière satirique que la musique manquait de maturité et prophétiser qu`elle serait misérable. Ils affirmaient qu`il était impossible qu`un si jeune garçon - et un Allemand de surcroît - puisse écrire un opéra italien et que, même s`ils le reconnaissaient comme un grand virtuose, il ne pouvait en aucun cas comprendre et venir à bout du chiaro ed oscuro nécessaire au théâtre. Toutes ces personnes sont muettes depuis le soir où a eu lieu la première répétition et ne prononcent plus une parole ; le copiste est ravi, ce qui est de très bon augure en Italie, car si la musique plaît, le copiste peut parfois gagner plus que le maître de chapelle pour la composition, car il vend et envoie partout la copie des airs. Les chanteuses et chanteurs sont très satisfaits et tout à fait heureux, en particulier la prima donna et le primo uomo sont ravis du duetto, et le primo uomo a dit qu`il était prêt à se faire châtrer une fois encore si ce duetto ne plaisait pas. Basta ! tout dépend maintenant du caprice de tout le public : nous n`accordons guère de poids à toute cette affaire, si ce n`est un certain point d`honneur bien vaniteux. Nous avons déjà entrepris bien des choses dans ce monde étonnant, et Dieu nous a toujours assistés. Nous sommes aujourd`hui à la veille d`un tel événement, qui n`est pas des moindres, à cause des circonstances ; et Dieu sera encore avec nous. Il y a quelques jours, il a neigé ici pour la première fois. Puis il a fait sec et l`eau a gelé dans la rue, ainsi que la terre. Imagine-toi donc le froid, sans poêle. On peut dire alors : oh froid effroyable dans ce chaud pays ! Ce sont encore nos mains qui ont le plus à souffrir, car nos pieds sont protégés par les chaussons de feutre et notre corps par les fourrures. Aujourd`hui, le froid a diminué car il a plu un peu.
Tâche de trouver une bonne toile pour chemises, car dès que nous serons de retour, avec l`aide de Dieu, nous devrons faire faire des chemises à don Amadeo. Celles qu`il a sont trop justes et tiendront à peine jusqu`à notre retour, et les manches sont toutes trop courtes.
J`espère que ma lettre à S. Gr. Princière sera bien arrivée. Dès que l`opéra sera monté, je vous donnerai des nouvelles. Le jour de la Saint-Étienne, footnote1 une bonne heure après l`Ave Maria, vous pourrez vous imaginer Maestro Amadeo diriger l`orchestre assis au clavier, et moi en haut, dans une loge ou au balcon, comme spectateur ou auditeur. Vous pourrez lui souhaiter par la pensée une représentation réussie et dire à cet effet quelques Notre Père. Nous vous embrassons toutes deux 10 000 000 de fois et je suis toujours ton vieux
Mozart

À tous nos amis et amies, à la maison et au-dehors, bien des choses. Quand donc est Viktoria footnote2 ? Écris-le moi.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 223 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.