225v

[225va] Jouel1, messire Jaqueme Planchin2, Lamita 3, messire Jehan Aymeri4, le bourc de Pierregort5, Espioteb 6, Louys Rambaut7, Lymosin, Jaque Ticielc 8, moy et pluseurs autres. Et tenions Anse9, Saint Climent10, la Berelle11, la Terrare12, Brinay, le Montd Saint Denis13, l’Ospi­tal de Orcifort14 et plus de .lx. fors que en Mas­connoys15, en Forés16, en Billay17, en la basse Bourgoigne18 et sur la riviere de Loire. Et rançon­nions tout le païs, ne on ne pouoit estre quitte de nous, ne pour bien paier ne autrement, et preisme[s] de nuit La Charité19 et la tenismes bien an et demi, et estoit tout nostre dessus Loiree jusques au Pui en Auvergne, car messire Seghins de Batefol avoit laissié Anse, et tenoit La Brudef 20 en Auvergne ou il ot de prouffit ou meismes païs cent mille frans, et dessoubz Loire jusques a Or­liens, et aussi toute la riviere d’Aillier21, ne le Arceprestre22, qui estoit capitaine d’Ennevers23 et qui estoit lors bon François, n’y savoit ne ne pouoit remedier, fors tant que il congnoissoit les compai­gnons, par quoy a sa priere on faisoit bien aucune chose pour lui. Et fist le dit Arceprestre adonc un trop grant bien en Yvrenois24, car il fist fermer la cité d’Enevers ; autrement elle eust esté perdue et courue par trop de fois, car nous tenions bien en la marche, que villes que chasteaulx, plus de .xxvij.g, ne il n’estoit chevalier ne escuier, ne riches homs, se il n’estoit a pattis a noush, qui osast issir hors de sa maison. Et ceste guerre faisions lors au veü et au tiltrei du roy de Navarre. »

 

§ 16.

Comment pluseurs capitaines angloiz et autres gens de compaignes furent desconfis devant la ville de Sancerre25 par les Françoisj.

« Or26 vint la bataille de Cocherel27, dont le captal pour le roy de Navarre28 fu chief, et s’en alerent devers lui pour faire meilleur guerre pluseurs chevaliers [225vb] et escuiers. De nostre costé le vinrent servir a deux cens lances messire Jaqueme Planchink et messire Jehan Jouel. Je tenoiel lors un chastel que on appelle le Bieq d’Allier29, assez pres de La Charité en alant en Bourbonnois30, et avoie .xl. lances dessoubz moy, et fis pour ce temps ou païs et en la marche de Moulins31 moult grandement mon prouffit, et envi­ron Saint Poursain32 et Saint Pere le Moustier33. Quant les nouvelles me furent venues que le captalm mon maistre estoit en Costentin34 et as­sembloit gens a pouoir, pour le grant desir que je avoie de lui veoir, je me parti de mon fort a .xij. lances et me mis en la route messire Jehan Jouel et messire Jaqueme Planchin, et venismes sans dommaige et sans rencontre qui nous portast dommaigen devers le captal. Je croy bien que vous avez en vostre histoire toute la besoigne ainsi comme elle se porta.

– C’est verité, di je. La fu prins le captal, et mors messire Jehan Jouel et messire Jaqueme Planchino.

– Il est verité, respondi le Bascot de Maulion. Je fu la prins, mais trop bien cheÿ et m’avint. Ce fu d’un mien cousin, et cousin a mon cousin qui ci est, le bourc de Campane, et l’appelloit on Bernart de Taride35. Il mourut depuis a Portingal en la besoigne de Juberot36. Bernars, qui lors estoit de la charge messire Aymenion de Poumiers37, me raençonna sur les champs a mil frans et me donna bon conduit pour retourner en mon fort a Becq d’Allier. Sitost que je fus venus en mon fort, je prins un de mes varlés et comptay mil frans et lui chargay, et les aporta a Paris et m’en rapporta paiement et lettres de quittancep.

« En celle propre saison chevauchoit messire Jehan Aymery,

  1. John Jouel (ou Jewell?), Anglais ; capitaine de compagnie. † à la bataille de Cocherel, 1364.
  2. James Plantin, Anglais ; capitaine de compagnie. † à Cocherel.
  3. Lamit, Gascon ; capitaine de compagnie.
  4. John Amory, Anglais ; capitaine de compagnie. † 1364.
  5. Le Bourc de Périgord, capitaine de compagnie. Son nom témoigne de ses origines.
  6. Menaud de Villers, Béarnais ; capitaine de compagnie qui servit le prince de Galles en Espagne en 1367.
  7. Louis Roubaud, Provençal ; capitaine de compagnie.
  8. Jacques Tiriel, capitaine de compagnie.
  9. Sur la Sâone, chef-lieu de canton (Rhône), tenu entre novembre 1363 et septembre 1365 par Séguin de Badefol.
  10. Saint-Clement-sur-Valsonne, cant. Tarare (Rhône).
  11. L’Arbresle, dans les monts du Lyonnais, chef-lieu de canton (Rhône).
  12. La-Terrasse-sur-Dorlay (Loire).
  13. Saint-Denis-sur-Coise, cant. Cazelle-sur-Lyon (Loire).
  14. L’Hôpital-sous-Rochefort (Loire).
  15. Le Mâconnnais, partie de la bordure orientale du Massif central.
  16. Le comté de Forez, région du Massif central traversée par la Loire.
  17. Le Velay, région du Massif central entre l’Allier supérieur et le Vivarais dont Le Puy est le centre.
  18. La Basse-Bourgogne, partie inférieure de la Bourgogne.
  19. La Charité-sur-Loire, chef-lieu de canton (Nièvre), impor­tant passage sur la rivière, qui permettait de contrôler la Haute-Loire.
  20. Brioude, chef-lieu d’arrondissement (Haute-Loire).
  21. L’Allier, rivière du Massif central qui rejoint la Loire.
  22. Arnaud de Cervole, dit l’Archiprêtre, capitaine de mercen­aires, assassiné en mai 1366.
  23. Nevers, sur la Loire, ancienne capitale du Nivernais, chef-lieu de département (Nièvre).
  24. Le Nivernais, ancienne province de la France qui a formé la plus grande partie de la Nièvre.
  25. Près de la Loire, chef-lieu de département (Cher).
  26. Suite des récits du Bascot de Mauléon…
  27. Cocherel, cant. de Vernon (Eure). La bataille, qui eut lieu le 16 mai 1364, vit la défaite de l’armée navarraise – com­mandée par le Captal de Buch – par celle du roi de France menée par du Guesclin, qui reçut en récompense le titre de comte de Longueville (voir Sumption, Trial by Fire…, 508-9, 510-11, 512, 514, 522 et 571).
  28. Charles II, roi de Navarre, réclamait la Champagne, dont sa mère, Jeanne de France, avoit été privée par le roi Philippe VI. L’« élément » navarrais fut toujours important dans les guerres en France des années du milieu du siècle.
  29. Le Bec d’Allier, confluent de la Loire et de l’Allier qui se trouve sur la commune de Cuffy (Cher).
  30. Le Bourbonnais, région au nord du Massif central, corres­pondant approximativement au département actuel de l’Allier.
  31. Sur l’Allier ; dans le Bourbonnais, chef-lieu de département (Allier).
  32. Saint-Pourçain-sur-Sioule, chef-lieu de canton (Allier).
  33. Saint-Pierre-le-Moûtier, chef-lieu de canton (Nièvre).
  34. La péninsule du Cotentin en Basse-Normandie.
  35. Bernard, seigneur de Terride, cousin du Bascot de Mauléon, actif dans les guerres de l’époque.
  36. La bataille d’Aljubarrota au Portugal qui eut lieu le 15 août 1385 fut l’occasion de la défaite de l’armée castillane par celle du roi de Portugal. Plusieurs combattants des guerres de France et d’Espagne y trouvèrent la mort ; nous en lirons plus loin le récit détaillé.
  37. Amanieu de Pommiers, capitaine gascon.